Comité de Liaison ONG UNESCO

Conférence internationale des ONG

Comité de Liaison ONG UNESCO - Conférence internationale des ONG

Message de Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée internationale de la fille, 11 octobre 2020

En cette Journée internationale, nous célébrons et mettons à l’honneur ces millions de filles qui, tout autour du monde, brisent les barrières des inégalités, et réussissent à défaire les préjugés dans lesquels on voudrait trop souvent les enfermer.

Pour devenir une réalité, cette ambition pour l’égalité, qui est au cœur de cette Journée, se construit et se gagne en premier lieu à l’école.

Se mobiliser pour l’éducation des filles, c’est donc lutter pour que des millions d’entre elles puissent définir, et non subir, leur avenir. C’est s’engager pour un droit fondamental. C’est aussi œuvrer pour ce qui constitue, ainsi que le disait Kofi Annan, le levier du développement le plus efficace qui soit pour nos sociétés.

Cependant ce droit fondamental risque d’être mis en péril par les effets de la pandémie.

Car les 767 millions de filles confinées chez elles au pic de la crise, privées des repas et du soutien que leur offraient leurs écoles, ont été de surcroît davantage exposées au risque de mariages forcés, de violences domestiques, de grossesses précoces.

C’est ainsi que dans plusieurs pays, les violences sexuelles basées sur le genre ont pu augmenter de 30 %.

À l’heure où 11 millions de filles pourraient ne jamais retrouver ce chemin émancipateur de l’école – alors que 130 millions étaient déjà déscolarisées avant la pandémie – il faut plus que jamais nous mobiliser.

C’est pour cela que l’UNESCO a lancé, au cœur de la crise de la COVID-19, la Coalition mondiale pour l’éducation. Celle-ci réunit près de 150 partenaires et agit dans 70 pays, et nous a permis par exemple de lancer une campagne de communication mondiale pour soutenir le retour des filles à l’école.

C’est là une mobilisation essentielle pour ne pas perdre les succès de ces 25 dernières années – ceux obtenus en particulier depuis la Déclaration de Beijing de 1995.

En effet, ainsi que le montre le Rapport mondial sur l’éducation de l’UNESCO dédié au genre que nous lançons en cette Journée, 180 millions de filles ont pu accéder à l’enseignement primaire ou secondaire depuis 1995 ; et dans l’enseignement supérieur, le nombre d’étudiantes a même triplé depuis 25 ans.

Cependant notre dernier rapport n’occulte pas les nombreuses inégalités de genre qui demeurent – par exemple dans les régions rurales des pays les moins favorisés, seulement 2 % des jeunes filles parviennent à achever intégralement le cursus secondaire.

C’est pour cela que depuis de nombreuses années, l’UNESCO a mis toute son énergie dans ce combat pour l’égalité.

Dans ce contexte, notre initiative Son Éducation, Notre Avenir continue de déployer ses effets. En promouvant de meilleures données, de meilleures politiques publiques et en partageant les meilleures pratiques éducatives, elle vise à défaire les inégalités de genre à la racine.

Pour construire ce monde plus juste et plus prospère, l’UNESCO voudrait donc, à son tour, appeler chacune et chacun – États, organisations régionales, société civile – à faire de l’égalité des genres un engagement, et une exigence, de tous les jours.

Conférence internationale des ONG 2020 (CIONG)

***A NOTER DANS VOS AGENDAS***
Conférence internationale des ONG 2020 (CIONG)
16-18 décembre 2020

La Conférence internationale 2020 se tiendra du 16 au 18 décembre 2020.

Veuillez noter que, compte tenu des conditions sanitaires mondiales actuelles, la Conférence se tiendra en ligne.

Une invitation officielle sera adressée sous peu aux ONG en partenariat officiel avec l’UNESCO précisant les détails du déroulement de cette Conférence.

Message de Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée internationale de la paix

Message de Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée internationale de la paix
21 septembre 2020
« La paix sur la terre est de la responsabilité de tous, c’est une responsabilité universelle. »
En cette Journée internationale de la paix, ces mots d’Otomi Tolteca, indien du peuple Otomi du Mexique, nous rappellent à notre devoir de solidarité vis-à-vis de nos semblables : construire la paix, la défendre, c’est une mission universelle, une oeuvre collective, qui se mène au quotidien et qui nous concerne toutes et tous.
Avoir la responsabilité de la paix, cela signifie agir, à son échelle, pour résorber les failles et les injustices qui nous séparent encore d’un monde d’égalité. Car une planète de fractures est une planète qui ne connait pas la paix.
Au sortir d’une terrible guerre, le monde, il y a 75 ans de cela, s’est justement donné un instrument pour construire la paix dans la durée, par le dialogue et le compromis : les Nations Unies.
Notre conviction, à l’UNESCO, est que cette mission doit nécessairement et originellement passer par un travail sur l’éducation, la culture et les sciences, car « les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix » – ainsi que le résume notre Acte Constitutif.
Chaque jour, l’UNESCO, à travers ses programmes et ses actions sur le terrain, réaffirme l’engagement de ses fondateurs, pour faire de la paix davantage que le silence des armes : une conviction du coeur et de l’esprit. C’est cet engagement que nous portons avec détermination au cours de cette Décennie internationale du rapprochement des cultures (2013-2022).

Cependant ce chemin vers la paix universelle sera long, parce qu’elle est une oeuvre de tous les jours, parce qu’elle est un devenir. « La paix, ce n’est pas un mot, mais un comportement », aimait ainsi à dire Félix Houphouët-Boigny, premier Président de la République de Côte d’Ivoire indépendante, et dont nous célébrons l’héritage à travers la remise du Prix Félix Houphouët-Boigny – UNESCO pour la recherche de la paix.
Plus que jamais, la solidarité et la coopération sont essentielles pour bâtir des sociétés de paix, lutter face aux discriminations, notamment envers les populations les plus vulnérables.
À l’occasion de cette Journée internationale, notre Organisation souhaiterait en définitive appeler chacune et chacun à dialoguer et penser ensemble l’avenir dans le respect de la diversité des opinions et des perspectives. C’est notre enjeu commun pour parvenir à une paix durable au niveau mondial.

Conférence de l’Association d’Aide à l’Education de l’Enfant Handicapé (AAEEH)

La prochaine conférence de de l’Association d’Aide à l’Education de l’Enfant Handicapé (AAEEH) aura lieu le mercredi 07 Octobre 2020 à partir de 17h00 (Heure de Paris)

En prélude à la célébration de la journée internationale de la fille le 11 Octobre , la conférence se penchera sur :

  • le rôle des ONG dans l’éducation et l’autonomisation des filles et des femmes dans la perspective de la réalisation des ODD
  • les enjeux et les défis de l’éducation pour les filles handicapées et les leçons apprises du projet “appui à la scolarisation des filles handicapées”
  • les premiers enseignements tirés de l’impact de la Covid19

La conférence sera animée par Dr Ernestine NGO MELHA, spécialisée sur les politiques éducatives et les questions du handicap, avec la participation du comité de liaison des ONG de l’UNESCO.

Pour recevoir le lien de connexion, bien vouloir remplir le formulaire en cliquant ici

Sondage Education

Au cours des derniers mois, le groupe de coordination de la consultation collective des ONG sur l’éducation 2030 de l’UNESCO a tenu deux réunions virtuelles afin de réaliser notre principal objectif de soutenir la mise en œuvre de l’ODD 4 – Éducation 2030.

Nous avons élaboré une très courte enquête (cela vous prendra 10 minutes pour répondre, date limite 11 juin 2020) pour vous interroger sur les réponses des États et de la société civile tout au long de la pandémie COVID-19 afin de protéger le droit à l’éducation. Cette enquête guidera les futures possibilités d’apprentissage afin de renforcer notre capacité d’action, de plaidoyer et de coopération, ICI.

Faire défiler en haut à droite du formulaire pour le choix de la langue 

Gouvernement ouvert dans l’éducation : clarification des concepts et cartographie des initiatives

Entretien à lire avec Muriel Poisson de l’Institut international de planification de l’éducation de l’UNESCO sur l’interaction gouvernement-citoyen qui repose sur les principes de transparence, d’engagement citoyen et de participation ainsi que sur la réactivité du gouvernement

http://www.iiep.unesco.org/fr/entretien-le-gouvernement-ouvert-dans-leducation-13423

Appel à candidatures pour l’édition 2020 du prix UNESCO pour l’Education des Filles et des Femmes.

L’appel à candidatures pour l’édition 2020 du prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes est ouvert jusqu’au 26 mai 2020 (minuit, heure de Paris).

Alors que les fermetures d’écoles liées à COVID-19 accentuent les disparités entre les genres, les organisations qui défendent l’éducation des filles et des femmes ont plus que jamais besoin de notre soutien.

Financé par la République populaire de Chine, le prix honore les pratiques exemplaires et novatrices qui font progresser l’éducation des filles et des femmes.

Il comprend deux distinctions annuelles de 50 000 dollars des Etats Unis destinées à faire avancer le travail des lauréats et lauréates dans ce domaine.

Pour plus d’informations sur le Prix, veuillez visiter : on.unesco.org/gweprix .

Toute demande de renseignements concernant la procédure de candidature peut être adressée à Mme. Rebekah CAMERON, Section de l’éducation en vue de l’inclusion et de l’égalité des genres, au  GWEPrize@unesco.org.

 

 

L’apprentissage ne s’arrête jamais

Dans le cadre de la réponse de l’UNESCO à la fermeture des établissements scolaires et réponses mises en œuvre face au COVID-19 (#ContinuitePedagogique), nous avons demandé aux élèves, enseignants et parents du Réseau des écoles associées de l’UNESCO de partager leurs témoignages sur la façon dont ils font face aux fermetures d’écoles et continuent d’apprendre à domicile.

Nous avons reçu de nombreuses contributions inspirantes du monde entier. Vous pouvez regarder leurs vidéos et messages écrits sur notre page de campagne, sur nos réseaux sociaux et sur notre playlist YouTube.

Nous invitons maintenant les étudiants, les enseignants et les parents du monde entier à partager leurs témoignages directement sur leurs propres comptes de réseaux sociaux en enregistrant et en publiant leurs courtes vidéos, en marquant @unesco_fr et en utilisant le hashtag #ContinuitePedagogique. Pour davantage de conseils et d’instructions cliquez ici.

Découvrez ce teaser, ainsi que les témoignages ci-dessous :

Noelle, étudiante, Hong Kong RAS Chine

Ndapewa, parent & enseignante, Namibie

Jean Marc, enseignant, France

Rajaa, étudiante, Liban

Agustina, étudiante, Argentine

Journée internationale du sport pour le développement et la paix

En ces temps difficiles, aujourd’hui plus que jamais, le sport peut contribuer à la paix.

Comme vous le savez, le 6 avril, Journée internationale du sport pour le développement et la paix approche et nous croyons fermement que cela représente une journée propice pour continuer à envoyer un message de solidarité mondiale, de respect des règles et de renforcer la fraternité et Coopération.

En signe de votre engagement, vous pouvez participer à l’opération #WhiteCard autour du 6 avril.

En référence au carton jaune et rouge dans le monde sportif, une #WhiteCard est depuis 2014 un symbole représentant le pouvoir positif du sport pour la paix et l’inclusion sociale

Derrière chaque WhiteCard, il y a une histoire : c’est le message central de la campagne de #WhiteCard 2020. Il vise à mettre en évidence et à attirer l’attention sur les histoires de personnes et de bénéficiaires qui ont été positivement touchés par le sport partout dans le monde sur les médias sociaux.
Vous trouverez ci-dessous de plus amples renseignements sur la campagne #WhiteCard, une boîte à outils sur les médias sociaux, quelques exemples d’histoires significatives et quelques idées pour se mobiliser numériquement. Pour plus d’informations, veuillez visiter la plate-forme www.april6.org et enregistrer votre initiative.

mobilisation digitale pour la journée internationale du sport pour le développement et la paix (en anglais)

Guide social media (anglais)